Formation POST-PERMIS

FORMATION POST-PERMIS

EFPConduite organisme de formation en sécurité routière met en place des formations Post-Permis pour réduire votre période probatoire.

  • Cette formation d’une journée, si elle est suivie entre six et douze mois après l’obtention du permis, a pour objectif d’engager une prise de conscience sur le risque afin d’éviter un sentiment de surconfiance au moment où le jeune conducteur a acquis davantage d’assurance au volant.Près d’un quart des accidents impliquent un conducteur novice, ayant moins de 2 deux ans de permis.

    Réduction de la période probatoire

    En suivant ce stage, la période probatoire est réduite à 2 deux ans, au lieu de trois pour les formations traditionnelles (et à un an et demi au lieu de 2 ans pour ceux ayant bénéficié de la conduite accompagnée), sous réserve de ne pas avoir commis d’infraction entraînant la perte de  points sur son permis.

La formation complémentaire suivie entre six mois et un an après l’obtention du permis de conduire vise à renforcer les compétences acquises en formation initiale et durant les premiers mois de conduite autonome. Elle est composée :
– d’un module visant à améliorer la compréhension et la gestion de situations de conduite complexes ;
– d’un module visant à rendre les déplacements plus sûrs et plus citoyens par des choix de mobilité responsables.

Programme : Matin 

1. Présentation de la formation
Créer un climat favorable aux échanges et à la réflexion.
Faciliter la prise de parole des stagiaires et capter leur attention.
Durée : 10 minutes
Présentation des objectifs.
Présentation du cadre pédagogique (anonymat, liberté de parole, etc.).
Cadre réglementaire (horaires, participation active, réduction de la période probatoire, etc.).
Présentation de la formation (différentes séquences, organisation, etc.).
Cette séquence permet à l’enseignant d’instaurer un climat de confiance avec les élèves pour débuter la formation dans de bonnes conditions.

 

2. Questionnaire d’entrée en formation (autoévaluation)
Se connaître en tant que conducteur.
Connaître et prendre en compte ses limites.
Durée : 15 minutes
Le questionnaire permet de se définir :
– en tant qu’individu ;
– en tant qu’usager de la route.
Le questionnaire permet d’aborder les différentes thématiques de la formation.
Le questionnaire porte sur l’élève lui-même (âge, études, loisirs, etc.) et sur son expérience en tant qu’usager de la route (ancienneté du permis, nombre de kilomètres parcourus, véhicule utilisé, etc.). Le questionnaire permet de disposer d’informations sur le groupe pour travailler les différentes séquences de la formation.
3. Constitution du groupe
Se présenter.
Confronter ses expériences au groupe.
Découvrir sa singularité.
Créer du lien.
Durée : 35 minutes
Alterner les techniques de présentation en privilégiant une forme dynamique.
Conduire des échanges permettant aux stagiaires de faire part de leur expérience (types de trajet, types de véhicules utilisés, situations de presqu’accident rencontrées, etc.)
4. Traitement du questionnaire d’autoévaluation
Confronter ses expériences au groupe.
Découvrir le groupe.
Durée : 45 minutes
A partir du questionnaire d’autoévaluation, exploiter de façon interactive les réponses en privilégiant les travaux en sous-groupe pour prendre en compte les problématiques des élèves.
5. Perception des risques
Se positionner face au risque.
Se confronter à la perception des autres.
Prendre en compte les différents points de vue pour mieux appréhender le risque.
Durée : 1 heure
Evaluer individuellement sa perception des risques, notamment au regard du vécu des autres élèves.
Echanger collectivement sur les résultats de ces évaluations.
Dégager des tendances au sein du groupe.
Mettre en avant la subjectivité du risque.
Utilisation de supports (photos, vidéos, etc.) présentant des risques en situation de conduite et permettant à l’enseignant de mener une discussion à partir du ressenti des élèves face au danger. L’enseignant pourra par exemple accompagner les élèves à se positionner sur une échelle de risque estimé.
En introduction de la séquence, un simulateur peut être utilisé pour amorcer un travail collectif sur la perception des risques. Pour cette séquence, les exercices sur simulateur ne doivent pas durer plus de 20 minutes et doivent être encadrés par l’enseignant constamment présent avec les élèves. Le paramétrage du simulateur évite dans la mesure du possible les situations d’accident.
6. Situations complexes
Comprendre et résoudre des situations complexes.
Durée : 1 heure 15 minutes
Travailler sur des situations de conduite complexes mettant en jeu plusieurs types de comportements et d’usagers.
Utilisation de supports (photos, vidéos, etc.) présentant des situations de conduite complexes et permettant aux élèves de se positionner (« que percevez-vous ? », « que peut-il se passer ? », etc.) individuellement, et au sein du groupe, face aux situations présentées.
En introduction de la séquence, un simulateur peut être utilisé pour amorcer un travail collectif sur les situations complexes. Pour cette séquence, les exercices sur simulateur ne doivent pas durer plus de 20 minutes et doivent être encadrés par l’enseignant constamment présent avec les élèves. Le paramétrage du simulateur évite dans la mesure du possible les situations d’accident.

Programme : Après-midi

7. Mobilité et thématiques caractéristiques des jeunes
Etre capable de construire et d’anticiper ses déplacements.
Prendre conscience des influences du contexte (environnement, pairs, véhicule, etc.).
Etre conscient des conséquences de ses décisions (personnelles, professionnelles, sociales, etc.)
Durée : 1 heure 45 minutes
Travail à partir de situations types (sorties festives, de nuit, sous la pression des paires, sous influence de distracteurs ou de produits psychoactifs, etc.).
Cette séquence est animée avec des outils permettant :
– d’élaborer une suite à un scénario ;
– d’imaginer les dangers potentiels ;
– d’aider à devenir capable de refuser, d’exprimer son désaccord, être force de proposition, être capable de fédérer.
Pour cette séquence, les outils adaptés peuvent notamment prendre la forme de vidéos, de photos, de descriptions de scénario ou d’outils visuels d’aide à la prise de décision.
8. Choix de mobilité
Se connaître en tant qu’usager de la route : être conscient de ses choix en matière de mobilité et de déplacement.
Etre sensibilisé aux questions environnementales.
Découvrir des modes de déplacements alternatifs.
Durée : 1 heure
En lien avec le questionnaire d’autoévaluation.
Faire émerger ce qui détermine ses choix de mobilité et ce qui les influence.
Faire connaître les possibilités et l’intérêt de l’utilisation de modes alternatifs de déplacement.
L’enseignant utilise des outils statistiques ou autres présentant des modes de déplacement caractéristiques des jeunes.
L’enseignant s’attache à apporter des informations sur les différentes formes de mobilité proposées localement.
9. Bilan avec engagement
Durée : 15 minutes
S’engager oralement face à soi-même et vis-à-vis du groupe.
Un support sur lequel cet engagement est matérialisé (livret de stage, attestation d’engagement, etc.) est préconisé.